Informations générales aux voyages en Birmanie


GĂ©ographie :
De forme allongée, la Birmanie appartient à la région du Sud-Est Asiatique. Avec une superficie totale de 671 000 km², elle s'étire sur plus de 2000 km de longueur, à partir de l'Himalaya tibétain jusqu'à l'isthme de Kra. Le pays se situe entre Laos et Thaïlande à l'Est, Bangladesh à l'Ouest, Chine et Inde au nord. Ses côtes bordent la mer d'Andaman, le golfe du Siam et du Bengale, et l'océan indien. Composée de sept états (théoriquement peuplés de non-birmans) et de 7 provinces (ou divisions administratives) peuplées de birmans, elle forme une union fédérale, l'union du Myanmar. Au Nord, l'extrémité orientale de la chaîne himalayenne offre des sommets de plus de 5000 mètres (Hkakabo Razi). La Birmanie présente une vaste plaine centrale très fertile parcourue par l'Irrawady. Ce fleuve se déverse dans le delta de Rangoon. Les cultures du riz, du sésame, de l'arachide représentent les principales ressources économiques ; l'exploitation des bois de teck et du bambou complètent celles-ci… et, sans oublier, la culture du pavot!

Climat:
Le Myanmar vit au rythme de 3 saisons. La mousson du sud ouest dure de mai Ă  septembre/octobre (maximum des prĂ©cipitations en juillet). La cĂ´te est la rĂ©gion la plus touchĂ©e par la mousson. La saison sèche, de novembre Ă  mai, est associĂ©e Ă  une baisse des tempĂ©ratures. Les mois de mars, avril et mai sont extrĂŞmement chauds avec des tempĂ©ratures grimpant parfois au-delĂ  des 40°. La meilleure saison pour se rendre au Myanmar s'Ă©tend d'octobre Ă  mars. Attention : quelque soit l’époque de l’annĂ©e, il peut neiger au dessus de 3 800 m d’altitude. Pour notre voyage MM 701, trek du Phonkan Razi, les conditions climatiques peuvent ĂŞtre difficiles.

Population :
47.4 millions d’habitants en 2007. La population Birmane peut être divisée en 4 principaux groupes ethniques:
- Les Tibéto-Birmans : ils représentent 78% de la population ; ce sont surtout des Bamars mais aussi des groupes tribaux divers (Rakhaing, Chin, Kashin, Lisu, Naga...)
-Les Môn-Khmers : essentiellement constitués de Mon mais également d'autres groupes minoritaires (Intha, Wa, Palaung)
- Les ThaĂŻ : pour la plupart, ce sont des Shans.
- Les Kayin et les Kayah.
Le gouvernement reconnaît 67 groupes ethno-linguistiques, répartis officiellement en 8 "races nationales" selon leur origine linguistique : les Bamars (65%), les Shans (10%), les Mons (2,3%), les Kayins (7%),
les Kays et les Chins (2,3%), les Kachis (2,3%) et les Rakhaings (4%).
Le pays compte en réalité plus de 130 minorités.

Langue
Bien qu’il y ait plus de 130 minorités ethniques en Birmanie (Myanmar) avec chacune leur langue, la langue officielle est le birman et regroupe environ 30 millions de locuteurs, sur 46 millions d’habitants. Le Birman est une langue appartenant à la famille Tibéto-Birmane. Le Birman est une langue isolante, où chaque mot est formé d'une seule syllabe, mais l'utilisation de particules et de suffixes masque ce caractère monosyllabique. Le Birman est également une langue tonale qui possède trois tons haut, bas et descendant pouvant affecter chacune des sept voyelles fondamentales.
Avec les langues chinoises, le birman et les autres langues birmanes composent la famille sino-tibĂ©taine. Comme la plupart des langues sino-tibĂ©taines, la langue birmane se caractĂ©rise par son monosyllabisme. Le birman comprend une forme Ă©crite et une forme orale, le birman oral appartenant Ă  la famille tibĂ©to-birmane. Le Birman s'Ă©crit depuis le XIème siècle au moyen de l'alphabet Birman.

Monnaie :
Kyats (symbole mmk) Au 01/12/08, 1 € =  10 kyats au change officiel (dans les banques) et 1400 kyats au marchĂ© noir et dans les hĂ´tels, soit environ 140 fois plus !!! 
Traveller en $ : si vous y tenez. Uniquement dans les banques.
Espèces : vous pouvez changer dans les banques et les hôtels des villes des $ ou des €. En général c'est votre guide qui s'occupera du change. Attention il faut avoir des billets récents (spécialement pour les $, pas de vieux billets !) et neufs, sans tâches, sans déchirure. Il faut privilégier les petites coupures. Pour l'achat d'un article d'un montant élevé, vous obtiendrez un meilleur prix si vous négociez en $ ou en €, plutôt qu'en monnaie locale.
CB : uniquement dans les banques et certains magasins dans les grandes villes. Pour les achats, une commission est retenue.

Religions :
85% des Birmans sont bouddhistes. Ils pratiquent l'Ă©cole dite du Theravada (ou "Petit VĂ©hicule"), forme traditionnelle du bouddhisme correspondant aux premiers enseignements du Bouddha Sakyamuni.  On compte environ 250 000 moines au Myanmar. Au delĂ  de ce bouddhisme traditionnel, de nombreuses formes de chamanisme existent toujours entre jungles et montagnes de Birmanie. La croyance en des esprits appelĂ©s "Nats" est la plus rĂ©pandue. Ce culte animiste, en provenance

d'Inde, consiste Ă  s'unir aux esprits des montagnes, des lacs ou des forĂŞts par des sacrifices et des offrandes.

Gastronomie :
La gastronomie birmane correspond à la rencontre des cuisines birmane, chinoise, indienne et tribales…Le menu est souvent constitué de riz et de poisson, de légumes et de viandes variées (porc, volaille, buffle), et d'une soupe. Repas généralement bons et abondants.
 Quelques spĂ©cialitĂ©s :
- Aung pin le : mélange de divers coquillages et crustacés.
- Fried noodles : pâtes frites avec des légumes et un œuf frit.
- Kakatik : poisson en sauce.

- Mohinga (plat national) : délicieuse soupe de poisson avec vermicelles, coriandre, œufs, oignons, piments… (relevé mais délicieux…)
- Ohn no khaukswe : nouilles Ă  la sauce poulet et noix de coco.
- Seikhtar hin : curry de mouton
- Sanwin ma kins : gâteaux aux œufs, semolina et noix de coco.

Boissons :
Le thé est la boisson nationale. Il se boit souvent avec du lait et du sucre. Il est possible de boire la bière locale, la Mandalay beer ou la Myanmar beer (bonnes), ou encore le hta yei ou "jus de toddy", boisson alcoolisée que les paysans extraient du sommet du palmier toddy, à la consistance laiteuse et sirupeuse et au parfum de noisette. On trouve aussi de la bière Tiger.
L’eau minérale est en vente quasiment de partout

Achats :
Troc et marchandage sont possibles.
- Objets en laque, en bois de teck ou en bronze
- ombrelles traditionnelles,
- tapisseries brodées, et tissus birmans
- pierres précieuses (vraies et fausses).
N'attendez peut-être pas d'être à Yangoon pour faire vos achats… Les prix au Scott Market de Yangoon sont nettement plus chers que dans les villes du centre, et le choix est très nettement moins bon. De plus le marchandage y est difficile !

Communication :
En Birmanie, le réseau téléphonique est peu développé hors des villes principales et de quelques villages. On peut cependant téléphoner en Europe à partir d’une agence de communication située dans les principales grandes villes
La communication téléphonique coûte environ 8 € la minute.

Téléphoner en Europe : à partir de l’hôtel ou des agences de communication situées dans les villes. Possibilité de téléphoner ou de faxer.
Indicatif pour la France : 00 33… suivi de votre numéro à neuf chiffres.
Attention aux arnaques pour la durée des communications. Un appel qui n'abouti pas vous sera quand même facturé !

Internet :le rĂ©seau est quasi inexistant. On peut cependant envoyer des mails depuis les grands hĂ´tels (et certains cyber cafĂ©). En dĂ©cembre 2008 Hotmail Ă©tait sur la liste noire, donc pas d'accès sur ce serveur. Gmail par contre fonctionnait !
Pour appeler la Birmanie : 00 .95 + indicatif de la ville + n° de votre correspondant.
Portable : attention, ils sont en pratique interdits et peuvent ĂŞtre confisquĂ©s Ă  l'arrivĂ©e Ă  Yangoon par la police

Savoir vivre :
N’oubliez pas que nous sommes des invités de passage. Il convient de respecter des règles élémentaires de bon sens envers nos hôtes : pas de tenue trop provocante pour les dames, ne pas marcher torse nu pour les hommes, ne pas prendre en photo une personne qui ne le désire pas… Soyez patient et gardez le sourire.
- Les Birmans sont très pudiques.
- On ne touche pas Ă  la tĂŞte de quelqu'un, de mĂŞme qu'on ne donne pas de petites tapes dans le dos.
- On ne serre pas la main des femmes.
- On ne pointe pas du doigt le visage de quelqu'un, cela peut-être interprété comme une menace.
- Au moment de rentrer chez quelqu'un, il faut se pencher légèrement.

- Les cadeaux s'acceptent de la main droite et s'offrent des deux mains.
- Ne pas parler de politique dans la rue.
- Evitez les pourboires au profit de petits cadeaux : parfums et rouge à lèvres pour les femmes (qui sont très coquettes), stylos, carnets, pour les enfants…
- Il convient de retirer ses chaussures et chaussettes dans les temples et pagodes, et souvent dans les monastères.
- Pas de shorts (valable pour les hommes et les femmes), bermudas, décolletés…
- Comme en Himalaya, il faut contourner les bouddhas par la gauche

- Etre discrets pour prendre des photos et demander la permission pour des portraits rapprochés…

Cadeaux pour les Birmans :
évitez de donner des bonbons aux enfants, il n’y a pas autant de dentistes qu’en France… Pas de médicaments : ils ne sont pas forcément adaptés aux Birmans et ils ont bien des difficultés à suivre la posologie. Des cartes postales de votre région peuvent vous aider à expliquer où vous habitez et enrichir les échanges avec les locaux.

 

Bureau au Centre- ville Hanoi:
Suite 403, Stamps Building, 14 Tran Hung Dao Str., Hoan Kiem Dist, Hanoi, Vietnam
Tel: (84-4) 38715350, 62610309.   Fax: (84-4) 38715351.   Mobile: (84) 985836266.
E-mail:  info@mandarinroadvoyages.com     Http:// www.mandarinroadvoyages.com
Siège social: No 14, Lane 62, Gia Quat Str., Long Bien Dist, Hanoi, Vietnam